Exposition monumentale à Biot : Les Capron

Jusqu’à fin avril 2017.

En parallèle à l’exposition proposée au Musée d’Histoire et Céramique Biotoises , la Ville de Biot propose une exposition de 11 œuvres monumentales de Jacotte et Roger Capron qui seront présentées pendant 2 ans jusqu’en avril 2017 dans les rues de Biot village.

L’exposition de ce jour est l’aboutissement d’une longue amitié, d’une grande complicité et de beaucoup d’enthousiasme partagés entre Reinhold Harsch et Roger Capron. Reinhold Harsch, chef d’une grande entreprise de carrelage à Eebrsbach(Allemagne) s’est toujours passionné pour le travail de Roger Capron qu’il suit de longue date.

Depuis leur apparition en 1993, il collectionne les sculptures de Roger Capron et organise de nombreuses expositions en Allemagne et Hollande.

capron biot

Roger Capron a souvent fait part à son ami de projets de sculptures beaucoup plus importantes que celles qu’il peut exécuter en céramique : les caprices de la terre, les dimensions de ses fours, le mode de cuisson, ne le lui permettant pas.
Ces pièces monumentales seraient destinées à agrémenter des jardins, publics ou privés, des places de villes, a signaler des entreprises, à décorer des entrées d’immeubles, des écoles….

Ses rêves commencent à prendre forme en 2004, mais les statues étant réalisées avec des moyens empiriques donnent un résultat tel, que, devant la déception de son ami, Reinhold Harsch décide de mener lui même ce projet à bien.
A cette fin, il contacte des ingénieurs de l’industrie automobile allemande, spécialisés dans la technique de la numérisation en trois dimensions qui permet la confection de moules reproduisant un élément d’origine , agrandi ou réduit avec une parfaite précision.

Le haut d’une statue qui semble gigantesque, coulé en béton, par éléments puis rassemblés par les soins des ouvriers spécialisés de l’entreprise Harsch et reproduisant exactement une pièce queReinhold Harsch a acquise depuis peu , arrivent un beau jour dans l’atelier de Vallauris et déclenchent un grand enthousiasme!

Dès lors, il est décidé que Roger Harsch sera l’éditeur des sculptures en béton( agrandissant de trois fois la pièce originale) et que Jacotte continuera le travail de coloriste qu’elle a toujours effectué sur les pièces céramiques de son époux, elle emploiera à cette fin des couleurs acryliques destinées à peindre des façades.

Cet itinéraire artistique est le fruit d’une grande amitié liée à une longue collaboration. Rheinold Harsch, qui apprécie de longue date le travail de Roger capron le rencontre, en 1993 lors d’une exposition dans la galerie Sassi Milici à Vallauris.
Il organise alors, dans l’enthousiasme, une longue série d’expositions à travers l’Allemagne.
Roger capron fait part à son ami de son désir d’avoir la possibilité d’exécuter ses sculptures à une échelle plus importante, les contrainte de la terre l’empêchant d’y parvenir.
Rheinold Harsch, habitant Stuttgart, contacte des ,ingénieurs de la haute technicité de l’industrie automobile qui trouvent le moyen d’agrandir avec une précision parfaite le sculptures originalement modelées en terre.
C’est en 2006, peu de temps avant sa disparition, que Roger Capron reçoit, pour sa plus grande joie, dans son atelier de Vallauris le premier tirage de la femme allongée.
Il s’ensuit une longue série d’éditions. Jacotte, ayant toujours été la coloriste de son époux est naturellement chargée de les mettre en couleurs.